Parcours

La vie semble être réglée par des cycles ; dans la mienne, le premier cycle professionnel fut la banque. La grande banque universelle qui m’a permis d’apprendre tous les métiers relatifs à celle-ci. Les plus marquants à mes yeux ont été ceux des changes où on traitait encore le « Paris/Suisse », la corbeille ou plutôt les corbeilles où je vécu la première criée d’une courtière aux actions étrangères mais aussi l’ambiance dynamique des titres et des opérations autour de ceux-ci.

C’est d’ailleurs vers ceux-ci que mon chemin m’amena jusque dans la fin des années 90 comme chef de service du back-office bourse suisse, SOFFEX et Euroclear pour terminer en tant qu’adjoint du chef de service support-titre pour toute la Romandie.

Fort de cette expérience bancaire d’une dizaine d’années, je ressentis le besoin de prendre un premier virage vers mon second cycle : celui de l’informatique.

Dans un premier temps, je pus exercer tous les métiers d’un fournisseur de progiciel bancaire, du « pre-sales », à la démonstration de module mais aussi la création, l’installation et la « paramétrisation » de bases de données, en passant par la création d’un support centralisé pour notre clientèle.

Ma mission évolua au fil du temps et mes rôles s’enrichirent d’année en année par la création de services d’outsourcing de certaines tâches que les banques ne voulaient plus faire en interne et préféraient déléguer au prestataire de service que je représentais.

Dès lors que les services augmentaient, les réglementations de ceux-ci aussi et le respect de ces directives devaient être gérées et auditées en interne et à l’externe. Ma dernière mission fut de mettre en place la structure des différents audits de procédure et des points de contrôle de ceux-ci.

Après 18 ans d’informatique, le troisième cycle pointe le bout de son nez et son écriture a commencé en 2010 quand je décidais de découvrir ce qu’était la Programmation Neuro-Linguistique (PNL) plus en profondeur que lors des sessions de management que j’avais eues en tant que jeune manager de service dans les années 90.

En automne 2012, je poursuivais mon cursus d’apprenant par le premier module permettant d’atteindre le niveau de Technicien en PNL.

En automne 2014, je continuais par le module de Praticien en PNL.

Enfin, en automne 2015, je m’attaquais au module de Maître-Praticien que j’ai dû interrompre suite à un accident.

Alors en 2016, je décidais d’utiliser ce formidable outil dans la pratique du coaching et enchaînais une formation de Coach professionnel personnel que je terminais l’été 2017 par l’obtention d’une certification internationale de Coach Praticien en PNL (NLP Coaching Practitioner).